Lettre d'info

Non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane !

L'association Stop Mines EH est totalement solidaire de la lutte contre le mega projet de mines "Montagne d'or" de Guyane. Les mines, ce n'est ni ici, ni ailleurs.

Le 22 février dernier, 20 associations françaises demandaient l'arrêt immédiat du projet "Montagne d'or" porté par les sociétés Columbus et Nordgold en Guyane, ainsi qu'un moratoire sur tout projet de méga-mine industrielle d'or dans cette région, située au cœur de la forêt amazonienne (voir le communiqué de presse). Il est impératif de préserver l'exceptionnelle biodiversité guyanaise, tout en respectant les droits des peuples autochtones qui s'y trouvent.

L'Amazonie toute entière est menacée par la multiplication de ces projets industriels. La France devrait promouvoir des projets respectueux de l'environnement et pérennes pour les populations locales plutôt que d'ouvrir la porte à des méga-projets portés par une logique prédatrice avant tout.

Nous appelons nos adhérents et sympathisants à signer la pétition.

Le rapport de forces s'installe

Alors que la mobilisation citoyenne s'organise contre le projet de mines d'or, alors que les 11 maires concernés ont déjà fait connaître leur refus unanime de ce projet lors de son démarrage en 2015, de nouvelles instances d'élus prennent position contre, à l'occasion de la consultation publique.

NOM.
Manif du 11 fevrier à Espelette

Ainsi, le 1er conseil exécutif de la CAPB (toute nouvelle Communauté d'Agglomération Pays Basque) a validé à l'unanimité le principe d'une intervention de son Président (Jean-René Etchegaray), farouchement opposé au projet, dans la consultation en cours (voir la lettre de JR Etchegaray du 15/02/2017 et le communiqué de presse du 16/02/2017 de la Communauté d'Agglomération Pays Basque). Une délibération sera votée dans ce sens au prochain conseil communautaire.

Très beau succès du rassemblement d'Espelette

Très beau succès du rassemblement d'Espelette

Vidéo en fin d'article

Il y avait tellement de monde à Espelette ce samedi 11 février que le rassemblement s'est transformé en manifestation.

Plus d'un millier de personnes avaient répondu présent à l'appel, et après les prises de parole s'est organisée une marche dans les rues d'Espelette. C'est donc un message très clair qui va remonter de notre mobilisation déterminée et pacifique, organisée en moins d'une semaine sous la pression du planning imposé par la très courte consultation publique : les agriculteurs, les professionnels des filières qui font vivre ce territoire, les élus et les habitants du Pays Basque ne veulent pas de ce projet insensé qui met en danger le patient travail pour préserver notre terre, son eau et ses paysages. Si le projet devait continuer, ils nous trouveront sur leur chemin car nous avons la légitimité avec nous.

Manifestation Stop Mine EH à Espelette.

Communiqué de presse : appel au rassemblement du 11 février

Mise à jour 10/02/2017 : ajout de la vidéo de la conférence de presse (en fin d'article).

Après des mois de silence de l'administration et sans aucun préavis, une consultation publique vient d'être lancée sur le permis de recherches d'or (Permis de Kanbo). Le délai est très court, puisque cette consultation a lieu du 30 janvier au 17 février.

C'est le seul moment où peut s'exprimer officiellement le public, uniquement par internet.

Sur le périmètre demandé (126 km2) de nombreuses initiatives prises par des associations et des professionnels ont engagé résolument notre territoire vers une agriculture responsable, respectueuse de l'environnement, utilisant des ressources renouvelables et pérennes, et produisant des filières biologiques et des produits de qualité, dont les produits d'appellation d'origine AOP Ossau Iraty, et AOP Piments d'Espelette.

Consultation publique sur la demande de permis exclusif de recherches dit « Permis Kanbo »

TITRE

C’est parti ! Une consultation publique vient d’être ouverte, du 30 janvier au 17 février 2017, sur la demande de permis exclusif de recherches de mines dit « Permis Kanbo », déposée par la société Sudmine SAS. Le permis d’exploration sollicité a pour objet les substances de mines suivantes : or et substances connexes.

Nous devons toutes et tous participer pour montrer à Sudmine notre refus catégorique de l’implantation d’une mine en Pays Basque et que nous nous battrons pour ça !

Page 1 sur 5