Lettre d'info

Conférence de presse du 1 juin 2017

Vidéo en fin d'article (source : France3 JT Local 19-20 - Pays Basque)

Par la députée Madame Alaux qui a rencontré des fonctionnaires en charge de l'instruction du dossier Sudmine, nous avons appris que le permis serait accordé vers le mois d'octobre / novembre.

Pour eux, les très nombreux avis négatifs exprimés (des élus, du ministre de l'agriculture, des citoyens) ne sont « que consultatifs ». Aussi, la mobilisation doit monter d'un cran ! Il nous faut agir avant que le permis ne soit accordé.

Nous avons inauguré devant la presse un panneau « village opposé aux mines d'or » : chacune des 11 communes impactées directement par le projet a accepté de poser ces panneaux en entrée/sortie de village. Par cette action symbolique, notre opposition est visible au quotidien, par les habitants mais aussi par les gens de passage.

Questionnaire législative 2017

L’association Stop Mines EH a décidé d’interroger les différents-e candidats-e aux Législatives de 2017 car notre association ainsi que tous les organismes et entités du secteur agricole concerné, et tous nos sympathisants-e, sont intéressés-e, avant le scrutin, de connaître les différentes positions de chacun-e.

C’est pourquoi nous leur demandons de répondre aux questions suivante :

  • êtes-vous d’accord pour que l’on ouvre des mines d’or au Pays Basque.
  • êtes-vous prêt-e à vous engager contre toute extraction minière.

Les réponses et les non réponses seront communiqués lors d’une conférence de presse le jeudi 1er juin 2017 et largement diffusées avant le scrutin.

Télécharger le courrier envoyé aux élu-e-s

Non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane !

L'association Stop Mines EH est totalement solidaire de la lutte contre le mega projet de mines "Montagne d'or" de Guyane. Les mines, ce n'est ni ici, ni ailleurs.

Le 22 février dernier, 20 associations françaises demandaient l'arrêt immédiat du projet "Montagne d'or" porté par les sociétés Columbus et Nordgold en Guyane, ainsi qu'un moratoire sur tout projet de méga-mine industrielle d'or dans cette région, située au cœur de la forêt amazonienne (voir le communiqué de presse). Il est impératif de préserver l'exceptionnelle biodiversité guyanaise, tout en respectant les droits des peuples autochtones qui s'y trouvent.

L'Amazonie toute entière est menacée par la multiplication de ces projets industriels. La France devrait promouvoir des projets respectueux de l'environnement et pérennes pour les populations locales plutôt que d'ouvrir la porte à des méga-projets portés par une logique prédatrice avant tout.

Nous appelons nos adhérents et sympathisants à signer la pétition.

Le rapport de forces s'installe

Alors que la mobilisation citoyenne s'organise contre le projet de mines d'or, alors que les 11 maires concernés ont déjà fait connaître leur refus unanime de ce projet lors de son démarrage en 2015, de nouvelles instances d'élus prennent position contre, à l'occasion de la consultation publique.

NOM.
Manif du 11 fevrier à Espelette

Ainsi, le 1er conseil exécutif de la CAPB (toute nouvelle Communauté d'Agglomération Pays Basque) a validé à l'unanimité le principe d'une intervention de son Président (Jean-René Etchegaray), farouchement opposé au projet, dans la consultation en cours (voir la lettre de JR Etchegaray du 15/02/2017 et le communiqué de presse du 16/02/2017 de la Communauté d'Agglomération Pays Basque). Une délibération sera votée dans ce sens au prochain conseil communautaire.

Très beau succès du rassemblement d'Espelette

Très beau succès du rassemblement d'Espelette

Vidéo en fin d'article

Il y avait tellement de monde à Espelette ce samedi 11 février que le rassemblement s'est transformé en manifestation.

Plus d'un millier de personnes avaient répondu présent à l'appel, et après les prises de parole s'est organisée une marche dans les rues d'Espelette. C'est donc un message très clair qui va remonter de notre mobilisation déterminée et pacifique, organisée en moins d'une semaine sous la pression du planning imposé par la très courte consultation publique : les agriculteurs, les professionnels des filières qui font vivre ce territoire, les élus et les habitants du Pays Basque ne veulent pas de ce projet insensé qui met en danger le patient travail pour préserver notre terre, son eau et ses paysages. Si le projet devait continuer, ils nous trouveront sur leur chemin car nous avons la légitimité avec nous.

Manifestation Stop Mine EH à Espelette.

Page 1 sur 5