Lettre d'info

Téléchargements

Documents

Pour démonter les arguments des pro-mines et autres exploiteurs des sous-sol de la terre, l'association Les Amis de la Terre à publié un rapport :

Creuser et forer, pour quoi faire ?
Réalités et fausses vérités du renouveau extractif en France
.

source

Ce rapport, réalisé par l'Institut national de l'environnement industriel et des risques(INERIS), présente une synthèse des impacts potentiellement induits par la phase d’exploration minière et des techniques de mitigation existantes, sur la base des données disponibles sur les projets actuellement en cours sur le territoire métropolitain français (huit « Permis Exclusifs de Recherche de Mine »).

Les différentes techniques d’exploration sont passées en revue. Les techniques les plus impactantes sont la réalisation des investigations par forages (généralement nombreux et profonds) et des campagnes de géophysique aérienne (denses et à basse altitude).

L’impact environnemental de ces techniques est analysé. Des préconisations sont émises.

Compte rendu de la 6ème réunion du Comité de pilotage du site Natura 2000 « La Nive ». Bilan de l’animation 2015 et proposition du programme d’actions 2016.

Rapport et avis de la DREAL Aquitaine, suite à la demande d'attribution du permis de recherches de mines d'or et de substances annexe par la société Sudmine.

Avis du ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, suite à la demande d'attribution du permis de recherches de mines d'or et de substances annexe par la société Sudmine.

La France adoptait, lors d’une réunion du Conseil Interministériel à la Mer tenue le 22 octobre 2015, une stratégie nationale relative à l’exploration et l’exploitation minières des grands fonds marins. Cette politique de long terme fixe les priorités de l’Etat dans ce domaine, et constitue un référentiel commun pour les différentes administrations et le secteur privé concernés.

Rapport réalisé par Annie Thébaud-Mony.

Introduction du rapport :

En tant que chercheure en santé publique, spécialiste en santé au travail, j'ai enquêté, dans le cadre d'une convention entre l'Inserm et le Ministère du travail2, sur les maladies professionnelles des mineurs de différentes mines françaises dans les années 1980. A cette occasion, en collaboration avec Henri Pézerat, physico-chimiste, chercheur au CNRS, j'ai été sollicitée pour soutenir les démarches de demande en réparation de mineurs de la Mine de Salau atteints de maladies professionnelles.

Alors que des projets d’exploration minière en vue d’une éventuelle ré-ouverture de la mine de Salau sont actuellement envisagés, ce rapport a pour objectif d'alerter sur les risques d'exposition à l'amiante et autres cancérogènes que de tels projets comportent, pour les salariés qui seraient amenés à y travailler et pour les habitants de la commune de Couflens.

Dans ce rapport, après avoir rappelé brièvement certaines caractéristiques géologiques du gisement de Salau, j’évoquerai en second lieu les analyses d’empoussièrement réalisées dans les années 1980, puis les problèmes de santé identifiés parmi les mineurs avant et après la fermeture de la mine.

Plaquette Sudmine de présentation du projet d'exploitation " Kanbo ".

Le code minier est en cours de refonte et un nouveau texte de loi va être discuté en janvier 2017 à l'assemblée. Le réseau Stopmines (réseau d'association en lutte contre les mines en France) a fait un travail d'analyse de cette proposition de loi.

Fin 2009, l’Ifremer a lancé un travail de réflexion prospective sur les ressources minérales marines à l’horizon 2030, autour de 24 partenaires représentant les principaux acteurs du secteur français : ministères, industriels, instituts de recherche, universités, agences spécialisées et représentants de la Commission Européenne.

Plus d'info

 
 
Powered by Phoca Download