Inscription lettre d'info

Réunion publique à Kanbo

Réunion publique du 05/02/2016

Réunion publique d’information sur le projet de mines d’or autour de Cambo. Cette réunion d’information était organisée par le CADE et par UDE - Ustaritz.

Vidéo en 4 parties :

  • Interventions de Marie Hélène Rodriguez, de l'association Ustaritz Défendre l'Envirnnement (UDE) et du CADE. (26:00)
  • Interventions de Benjamin Charron, secrétaire de StopMines EH (27:26)
  • Interventions de Alain Herreman sur l'économie de l’or (13:17)
  • Intervention de Martine bouchet de l'association Mouguerre Cadre de Vie et du CADE (33:54).

Discrètement, les projets de mines se multiplient en France

Article paru sur le site reporterre.net, le 9 février 2016

Le sous-sol français excite les intérêts d’entreprises dont les permis de recherche se multiplient. Dans les régions concernées, les habitants croient d’autant moins au concept de « mine responsable » que les projets se montent dans l’opacité. La mobilisation grandit.

Bienvenue dans le sud de la France, à une vingtaine de kilomètres de Carcassonne : Salsigne, sa mine, fermée en 2004, et son bassin minier, pollué pour quelques milliers d’années. Ici, on a extrait de l’or et de l’arsenic pendant des décennies. Aujourd’hui, 600.000 tonnes de déchets sont stockées sur place. Impossible pour les habitants de manger les légumes de leurs jardins car les teneurs en arsenic du sol sont trop élevées. Et la liste des désagréments est longue : la commercialisation des légumes est interdite depuis 1997, on déconseille aux enfants de jouer dans la terre et de se baigner dans les rivières, il vaut mieux changer de chaussures pour entrer chez soi et laver le sol régulièrement...

Lire la suite sur leur site

En el Errobi no quieren oro, sino preservar sus valles

Article paru dans le journal Gara du 06/02/2016.

Los habitantes de la cuenca del Errobi prefieren el verde de sus valles al brillo del oro o, mejor dicho, a los estragos que acarrearía una eventual explotación de las antiguas minas si el Gobierno francés concede finalmente el permiso de excavación solicitado por Sudmine.

Un colectivo de vecinos ha comenzado ya a movilizarse para, en primer término, informar a la población de las consecuencias de este tipo de minería, organizar la oposición al proyecto y preparar iniciativas en tal sentido si lo consideran necesario. Ayer mismo tuvieron la primera reunión pública en Itsasu.

Entretien de Christian Vallier, président Sud Mine

Journal France3 Euskal Herri du 04/02/2016

Dans cet entretien, à 01:35, M. Vallier dit " il n'est pas question d'aller chercher de la roche primaire, d'utiliser des produits chimiques pour extraire cet or ". Or ce n'est pas ce qui est indiqué dans le dossier qu'il a déposé (p. 18) où il indique qu'il pourra " solliciter le renouvellement de son permis afin de se focaliser sur l'or primaire, impliquant l'apport de moyens considérables, tant en termes de technique que de moyens financiers ". Si Sudmine obtient le permis demandé, le renouvellement est un droit pour lui.

Télécharger le dossier

00:01:38