Lettre d'info

Divers

Non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane !

L'association Stop Mines EH est totalement solidaire de la lutte contre le mega projet de mines "Montagne d'or" de Guyane. Les mines, ce n'est ni ici, ni ailleurs.

Le 22 février dernier, 20 associations françaises demandaient l'arrêt immédiat du projet "Montagne d'or" porté par les sociétés Columbus et Nordgold en Guyane, ainsi qu'un moratoire sur tout projet de méga-mine industrielle d'or dans cette région, située au cœur de la forêt amazonienne (voir le communiqué de presse). Il est impératif de préserver l'exceptionnelle biodiversité guyanaise, tout en respectant les droits des peuples autochtones qui s'y trouvent.

L'Amazonie toute entière est menacée par la multiplication de ces projets industriels. La France devrait promouvoir des projets respectueux de l'environnement et pérennes pour les populations locales plutôt que d'ouvrir la porte à des méga-projets portés par une logique prédatrice avant tout.

Nous appelons nos adhérents et sympathisants à signer la pétition.

Consultation publique sur la demande de permis exclusif de recherches dit « Permis Kanbo »

TITRE

C’est parti ! Une consultation publique vient d’être ouverte, du 30 janvier au 17 février 2017, sur la demande de permis exclusif de recherches de mines dit « Permis Kanbo », déposée par la société Sudmine SAS. Le permis d’exploration sollicité a pour objet les substances de mines suivantes : or et substances connexes.

Nous devons toutes et tous participer pour montrer à Sudmine notre refus catégorique de l’implantation d’une mine en Pays Basque et que nous nous battrons pour ça !

Discrètement, les projets de mines se multiplient en France

Article paru sur le site reporterre.net, le 9 février 2016

Le sous-sol français excite les intérêts d’entreprises dont les permis de recherche se multiplient. Dans les régions concernées, les habitants croient d’autant moins au concept de « mine responsable » que les projets se montent dans l’opacité. La mobilisation grandit.

Bienvenue dans le sud de la France, à une vingtaine de kilomètres de Carcassonne : Salsigne, sa mine, fermée en 2004, et son bassin minier, pollué pour quelques milliers d’années. Ici, on a extrait de l’or et de l’arsenic pendant des décennies. Aujourd’hui, 600.000 tonnes de déchets sont stockées sur place. Impossible pour les habitants de manger les légumes de leurs jardins car les teneurs en arsenic du sol sont trop élevées. Et la liste des désagréments est longue : la commercialisation des légumes est interdite depuis 1997, on déconseille aux enfants de jouer dans la terre et de se baigner dans les rivières, il vaut mieux changer de chaussures pour entrer chez soi et laver le sol régulièrement...

Lire la suite sur leur site

L'initiative « Mine responsable » passée au crible

Article paru sur le site Ingénieurs sans frontières (ISF SystExt), le 24 novembre 2015.

Le 15 septembre dernier, ISF SystExt et France Nature Environnement (FNE) quittaient ensemble la table du groupe de travail sur la « Mine responsable », initiative engagée par le Ministère de l’Économie en mars 2015. Retour sur notre participation et nos prises de positions.

Lire la suite sur leur site

Mines : communiqué de presse commun à Lurrama

À l’occasion du salon Lurrama, qui vient de se dérouler à Biarritz, les différentes filières agricoles et associations de citoyens ou de consommateurs ont tenu à montrer l’importante convergence des analyses négatives faites autour de ce projet, et la volonté d’unir leurs forces pour s’y opposer.

Pour concrétiser cette union, un communiqué de presse commun a été rédigé et envoyé ce jour à la presse.

Il a été signé par : Les fermiers du Pays Basque en AOP Ossau-Iraty, Le Syndicat des Producteurs du Piment d’Espelette, EHLG (Euskal Herriko Laborantza Ganbara), ELB (Euskal Herriko Laborien Batasuna), APFPB (Association des Producteurs Fermiers du Pays Basque – label Idoki), Inter AMAP Pays Basque, le CADE (Collectif des Associations de Défense de l’Environnement) et B.L.E (Biharko Lurraren Elkartea)

L'association Stopmines EH n'est pas dans les signataires, car l'association s'est créée après la rédaction de ce communiqué.

Lire le communiqué :

Télécharger